A propos de Orientation Mode d’Emploi

Printemps 1996. Le fondateur d’une association qui aide les cadres au chômage dans leur recherche d’emploi pose un constat : « Nous sommes une ribambelle de jeunes professionnels qui avons besoin de faire le point pour trouver un sens à notre travail, car nous vivons un décalage entre ce à quoi nous aspirons et ce que nous vivons concrètement au niveau professionnel. On peut appeler cela décalage ou frustration, en tout cas cela se traduit par un certain mal-être… Au chômage ou non, nous avons besoin de prendre le temps pour apprendre à nous poser quelques bonnes questions. Par-delà la démarche de bilan vécu personnellement par chacun, nous montons un groupe de travail à partir de cette interrogation : a-t-on quelque chose à faire de cette expérience commune ?

Le concept d’une association pour les jeunes émerge. « Les questions que nous nous sommes posées à 30 ans, nous aurions aimé savoir nous les poser, de façon structurée, à 16 ou 18 ans lors de nos premiers choix scolaires et/ou professionnels. »

Blandine Yvert termine alors une expérience de 7 ans au sein du groupe IGS. Responsable d’un département de formation en alternance (450 jeunes en bac ou BTS commerciaux), elle a approfondi sa réflexion et son expérience sur les enjeux d’une orientation réussie. Avec une équipe, elle se lance dans l’aventure et fonde une première association en 1997.

De 2006 à 2010, à la faveur d’une mutation géographique familiale, elle reprend des études de psychologie. La démarche mise au point pour aider les jeunes à « mieux se connaître pour mieux s’orienter » est passée au crible des critères universitaires.

Elle décide alors de transmettre en écrivant ce guide.